Traitement d’une hernie inguinale

Principe

Le principe de l’intervention chirurgicale est de repositionner le sac herniaire dans la cavité abdominale et d’obturer l’orifice en renforçant la zone de faiblesse.

Ce but est atteint de 2 façons, soit par une technique classique et ancienne de mise en tension de la paroi par du fil de suture soit des techniques plus récentes dites « tension free » (sans tension) qui nécessitent l’interposition d’une petite plaque prothétique très souple et parfaitement bien tolérée. test overscan

Techniques

Les discussions scientifiques sur le choix de la technique est infini !Aucune publication médicale n’a pu trancher.Le seul principe unanimement reconnu est la superiorité des techniques avec matériel de renfort pariétal à celles « sans plaque » du fait du confort post opératoire et de la diminution du taux de récidive.La pose de plaque de renfort peut être effectuée de 2 maniéres

  • kelotomie (incision courte de 4 cm dans le pli inguinal)
  • coelioscopie

le choix de la technique se fait en accord avec le chirurgien, après explications des avantages et inconvénients de chaque techniques dans votre cas précis.

Il n’y a pas de règle absolue et différents critères sont à prendre en compte.

quels critères ?

  1. votre âge
  2. vos activités physiques
  3. l’existence de pathologies associées
  4. s’agit il d’une récidive ou d’une première fois?

Cette opération est bien codifiée et de réalisation courante (nous en effectuons plusieurs centaines par an), mais comme dans toute opération chirurgicale certaines complications peuvent survenir : un saignement; une plaie d’un organe abdominal, une orchite (inflammation d’un des testicules), une névralgie (douleur chronique sur le trajet d’un nerf).

En terme d’hospitalisation, la règle est la chirurgie ambulatoire

Matériel utilisé

Nous avons opté pour une plaque auto adhérante qui permet de limiter les sutures et donc de diminuer les douleurs de type mécanique.

traitement-hernie-inguinale-operee